Résaux sociaux

La légende du Colibri


Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre.

Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »



Ce que cette légende nous dit :

Face à un désastre qui nous dépasse par son ampleur, ce qui forcément est source d'impuissance, la seule solution est que chacun fasse ce qui lui est possible de faire, à son niveau. 
Il est donc nécessaire dans un premier temps de se réapproprier notre pouvoir d'action et pour cela d'en déterminer clairement les limites. 
De ce pouvoir d'action découle notre part de responsabilité. 
La multiplication des efforts personnels, et leur orientation commune vers la réalisation d'un même objectif, permet de concrétiser des actions d'une ampleur supérieure à l'action d'une seule personne.